I Origins – 2014

Synopsis

Ian Gray, un jeune étudiant doctorant en biologie moléculaire, porte ses recherches sur l’évolution de l’œil et pour cela photographie les yeux des humains depuis des années. Il rencontre Sofi, une jeune fille énigmatique, et ont tous deux un coup de foudre et ce malgré leurs notions différentes de la vie, il est scientifique et elle, spiritualiste. Tout bascule lorsqu’elle est victime d’un accident mortel dans un monte-charge.

 

Après une longue période de deuil, Ian continue ses recherches. Sept ans plus tard, il épouse Karen, sa partenaire de laboratoire, et ont un fils. Sur demande d’un docteur de l’hôpital, le Dr Simmons, des scans de l’iris de l’enfant sont effectués par ce dernier. Les scans correspondent à l’iris d’une personne morte, ce qui est impossible vu que chaque œil est unique. Le couple découvre ensuite qu’en Inde, à Delhi, les yeux d’une jeune fille ont été scannés trois mois auparavant et correspondent à ceux de Sofi. Karen convainc Ian de prendre l’avion et de rechercher la fillette. Il la retrouve et effectue des tests pour vérifier s’il y a des correspondances entre la fillette, qui se nomme Salumina, et Sofi. Les résultats n’étant pas totalement concluants, il est très déçu. Il veut ramener Salumina chez elle, mais en voyant l’ascenseur béant, elle se met à hurler et pleurer, et se cramponne à lui.

La première fois que j’ai vu ce film j’ai été surprise, agréablement par le sujet et par la mise en scène, cependant seconde fois j’ai vue toutes les petite erreurs. Ce film pourrait être génial, mais en réalité il est un peu naïf.

On se retrouve avec un personnage simple d’Ian Gray qui est coincé dans sa croyance scientifique. Il a l’esprit fermé à toute ouverture possible sur le monde. Il rencontre Sofi et pouf ! C’est Lamour fous et comme par hasard cette femme est son total opposé. Ils vivent un amour parfait. Au final Sofi meurt, Ian se marie avec sa coéquipière scientifique et retourne dans son obsession scientifique.

Ce qui est dommage c’est le côté un peu simpliste du film .

 

Distribution

Michael Pitt : Ian Gray

Brit Marling : Karen

Àstrid Bergès-Frisbey : Sofi Elizondo

Steven Yeun : Kenny

Archie Panjabi : Priya Varma

Cara Seymour : Dr Jane Simmons

William Mapother : Darryl

Crystal Anne Dickinson: Julie Dairy

Venida Evans: Helen Dairy

Kashish : Salomina

Dorien Makhloghi  : le préposé du 7-Eleven

Charles W. Gray : le greffier au mariage

Victor Varnado : assistant de laboratoire

 

Bande annonce

Votre avis

Published by

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s